frenes

Armand Guillaumin, Paysage de Crozant, tableau

Armand Guillaumin - Paysage de Crozant

Armand Guillaumin, Paysage de Crozant, tableau en vente aux enchères estimé 30.000 à 50.000 euros

Armand GUILLAUMIN (1841-1927)
Paysage de Crozant, Le Puy Barriou, circa 1889
Huile sur toile signée en bas à droite
54 x 65 cm
 
Note : Sera reproduit au second volume du Catalogue Raisonné Armand Guillaumin, actuellement en préparation par le Comité Guillaumin (Stéphanie Chardeau-Botteri, Dominique Fabiani, Jacques de la Béraudière)
 
Un certificat sera remis à l'acquéreur.
 
Dès les années 1885, la palette d'Armand Guillaumin s’est ornée des stridences les plus vives. Dans les paysages creusois dont la versatilité effrayait Monet, elle trouve toute sa justification.
 
Retrouvez l'article sur le tableau Armand Guillaumin, paysage de Crozant  sur encherissez.com
 
Vous vous interrogez sur la cote de l'artiste Armand Guillaumin ?
 
Nos experts et commissaire priseur vous donnent gratuitement une estimation  de votre tableau d'Armand Guillaumin
 
 
 
 

 

Lire la suite
Mots-clés :

Les peintures de Jean-Pierre Cassigneul nous invitent au voyage

Jean-Pierre Cassigneul

Les paysages de Jean-Pierre Cassigneul sont lumineux, les femmes sont séduisantes, les parcs et les jardins sont bien entretenus.

 L'artiste nous transporte à Deauville, sur le lac Léman ou au bois de Boulogne. Les personnages qui animent la composition - essentiellement féminins - semblent nous attendre pour partager avec eux leur douceur de vivre.

Lire la suite

Charles Camoin, quelle cote sur le marché de l'art ?

Charles Camoin cote et estimation

Charles Camoin, un grand coloriste

Avec Matisse, Rouault et Marquet, Charles Camoin est l'un des élèves illustres de l'atelier de Gustave Moreau.Très lié avec Marquet, dont il a laissé un beau portrait (1904-1905, musée national d'Art moderne, Paris) ; il est impressionné par Cézanne, qu'il rencontre en 1902 et dont l'influence est sensible dans le Portrait de sa mère(1904), et surtout par Matisse avec qui il renoue après 1904 : « Mon instinct de coloriste me rapprochait de lui, mais ce qui restait chez moi du domaine de l'instinct devait très vite se développer chez lui en théorie. Théorie d'exaltation qui devint ce que l'on a appelé le fauvisme, et que, personnellement, je n'ai jamais suivie systématiquement », écrivait-il en 1955. Malgré ces réserves, il n'en reste pas moins que l'essentiel de son œuvre se place alors sous le signe de la peinture fauve, par la facture très libre et l'irréalisme du coloris sinon par sa violence : cinq toiles de lui figurent d'ailleurs à la fameuse exposition du Salon d'automne de 1905, qui voit le baptême du mouvement. Très réservé à l'égard du cubisme (« Que de faux grand style et de parti pris dans tout cela ! », écrivait-il en 1918), Camoin ne participera plus ensuite à aucun mouvement d'avant-garde : il est significatif qu'en 1918 il rende visite à Renoir vers qui il reporte désormais son admiration. Sa peinture, qu'il adoucit peu à peu (La Coupe bleue, 1930, musée national d'Art moderne), se vend bien et lui permet une fin de vie paisible, partagée entre Paris et Saint-Tropez et ponctuée par quelques grandes expositions.

Lire la suite
Mots-clés :

Max Agostini, jardinage au printemps, tableau

Max Agostini - Jardinage au printemps - toile

Max Agostini,tableau, VENDU

 

Lire la suite

Pierre Cornu, femme au chapeau, tableau

Pierre Cornu - Femme au chapeau

Pierre Cornu, femme au chapeau, tableau, VENDU

 

Lire la suite
Mots-clés :

Pierre Cornu, peintre aixois passionné des femmes

Pierre Cornu - détail

Pierre Cornu, la femme son sujet de prédilection.

Le peintre aixois Pierre CORNU aura connu une longévité exceptionnelle. Né en 1895 à Salon et mort à Aix-en-Provence en 1996, il a traversé le XXème siècle.

Cet élève d'Othon FRIESZ aurait certainement pu être un artiste important de ce siècle s'il n'avait pas cédé à la tentation d'une carrière facile. Les œuvres antérieures à son passage en galerie en attestent. Bien vendu en France et aux États Unis par son marchand, CORNU va répéter ses éternels nus au canapé dont même le format est standardisé pour satisfaire à la demande du commerce.

Lire la suite

Connaître l'estimation d'un tableau de Riopelle

Connaître l'estimation d'un tableau de Riopelle

Vous souhaitez connaître la cote de l'artiste Jean-Paul Riopelle?

Penchons nous tout d'abord sur quelques éléments biographiques pour l'artiste Jean-Paul Riopelle.

Lire la suite

Mario Prassinos, cote et estimation

Mario Prassinos, tableau 1946

Considéré comme l’un des grands peintres de sa génération, Mario Prassinos a partagé son temps entre Paris et la Provence. 

Dès ses débuts, le thème de l’arbre s’inscrit dans son univers. Il revient en leitmotiv, du lacis de branches tordues de son tout premier tableau, Scarabée d’or, aux clairières fantasmagoriques des Supplices, en passant par les Cyprès de Spetsai et les Jardins turcs, souvenirs des plaines ottomanes de son enfance et de celles des environs de Paris. Arbres dépouillés, arbres-bouquets ou forêts ténébreuses, « majestueuse population », écrit-il, qu’il offre aux regards des visiteurs.

Une belle exposition a été initiée par le département de l'Isère, qui s'achève aujourd'hui, exposant près de trente oeuvres, peintures, tapisseries et gravures. Des portraits photographiques de Mario Prassinos, effectués par ses contemporains, et un film de Lucien Clergue sur l'artiste complètent la présentation. source

Lire la suite

Willem Paerels, un artiste autodidacte

Willem-Paerels-cote-et-estimation

Willem Paerels était autodidacte. Au début, il peint impressionniste, puis il suit le courant fauviste et enfin il est avec les peintres expressionnistes flamands. Willem Paerels a peint des portraits, des personnages, des natures mortes et des paysages.

Willem Paerels, né à Delft (Hollande) en 1878, il est décédé à Braine-l’Alleud (Belgique) en 1962. De naissance, Willem Paerels avait la nationalité néerlandaise mais il a changé de nationalité belge.

Lire la suite

André Masson, l'esprit de métamorphose

Andre-Masson-cote-et-estimation-

André Masson

André Masson, peintre et graveur, naît à Balagny dans un village de l’Ile de France. En 1904, il s’établit à Bruxelles où il suit des cours à l’Académie des Beaux-Arts. André Masson quitte cette ville pour vivre Paris en 1912. Là, il est accepté dans l’atelier de Paul Baudoin de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts. Lorsque la guerre éclate, Masson est embrigadé. Gravement blessé, il doit séjourner plusieurs mois dans un hôpital militaire en 1917. 
Masson rentre à Paris en 1922. Son art y est influencé tout d’abord par André Derain et par le cubisme. Peu de temps après, il entre en contact avec les surréalistes et rejoint leur mouvement en 1924. La première exposition des surréalistes, à laquelle Masson participe également, a lieu dans la Galerie Pierre en 1925. Masson quitte le groupe cinq ans plus tard dans un élan de protestation contre l’ambition autoritaire d’André Breton qui veut en prendre la direction. Grâce au surréalisme, Masson est sensibilisé à l’accès à l’irrationnel et aux sources psychologiques de l’art. Il cherche à analyser leur caractère profond à l’aide de l’écriture automatique issue de l’inconscient. En prenant cette méthode comme point de départ, méthode à laquelle il est désormais plus ou moins fidèle, Masson développe les célèbres tableaux de sable composés avec de la colle et du sable de différentes couleurs. La délimitation libre des formes et l’accentuation des lignes de ses œuvres graphiques témoignent de l’étude de la calligraphie de l’Asie orientale. Masson retient souvent ses violentes et terribles visions en traçant des lignes oscillantes comme sous l’effet de la transe ou en pratiquant également l’écriture dans un état d’extase et d’agitation. Cependant, derrière la spontanéité et le sentiment passionné, l’observateur peut reconnaître la plupart du temps une structure ordonnée cubiste sur ses tableaux. A partir de 1942, alors que Masson fuit la France occupée pour les USA, il crée alors des figures fragmentées ou figures de l’horreur. Il s’intéresse à de tels motifs jusque dans les années 60. Masson vit de nouveau à Paris à partir de 1945. Il rompt définitivement avec le surréalisme. L’œuvre à plusieurs facettes de Masson comprend entre autres des illustrations de livres et des décors. En 1966, il peint le plafond du théâtre parisien de l’Odéon. 
Dans ses œuvres, il est toujours resté près de l’objet malgré le fait qu’on l’adule et qu’on le considère comme étant l’initiateur de l’expressionnisme abstrait, en particulier aux USA. Masson désire faire de sa propre vision une réalité et non pas photographier l’événement du jour. Source Registre des Arts

Lire la suite

Hans Arp ou Jean Arp - Constellation

Hans Arp ou Jean Arp - Constellation

Hans Arp ou Jean Arp (1887-1966)

Constellation

1960

Relief peint sur carton
Etiquette Jean Arp au dos titrée Constellation, inscrite Huile carton, datée 1960 et signée Arp
61 x 48 cm. (78 x 64,5 cm.)

Bibliographie :
Bernd Rau, Hans Arp. Die Reliefs. Oeuvre-Katalog, Stuttgart, 1981, n° 648 p. 311

Expositions :
Bâle, Galerie Beyeler, Arp, Bissier, Nicholson, Tobey, 1963, n° 20
- Köln, Domgalerie, Arp, 1964, n° 18
- St Etienne, Musée d'art et d'industrie, Jean Arp reliefs, 1978, n° 40
- Nice, MAMAC, Chimériques polymères, la plastique dans l'art du XXème siècle, 1996, p. 65
- Montauban, Musée Ingres, Du ciel à la terre, 1997, p. 71

Lire la suite

Gaston Sebire, promenade sur la falaise

SEBIRE

Gaston Sebire, promenade sur la falaise, VENDU

Gaston SEBIRE (1920 - 2001) - Promenade sur la falaise - Huile sur toile signée en bas à gauche 50 x 73 cm - Provenance Galerie Wally Findlay Paris 8ème (2 avenue
Matignon)

Gaston SEBIRE (1920 - 2001) - Stroll on the cliff - Oil on canvas signed lower left 50 x 73 cm - Provenance Galerie Wally Findlay Paris 8th (2 avenue
Matignon)

Lire la suite

Maurice Brianchon, la neige, huile

Maurice-Brianchon-1

Maurice Brianchon, la neige, huile , vente aux enchères mercredi 24 février 2021

Maurice BRIANCHON (1899-1979) - La neige - Huile sur carton signée en bas à droite 50 x 65 cm - Usures et cartons gondolé - Etiquette d'exposition au dos " XIX exposition Biennale Internationale des Beaux Arts Venise 1934 "


Maurice BRIANCHON (1899-1979) - Snow - Oil on cardboard signed lower right 50 x 65 cm - Wounds and cardboard - Exhibition label on the back " XIX International Biennial Exhibition of Fine Arts Venice 1934 ".

Lire la suite

Alberto Pasini, odalisque, tableau

Alberto-Pasini-odalisque

Albert PASINI , huile sur toile, VENDUE

Albert PASINI (1826-1899)

Lire la suite

Eugène Jules Delahogue, tableau

DELAHOGUE-1

Eugène Jules Delahogue, tableau, vente aux enchères mercredi 20 janvier

Eugène Jules DELAHOGUE (1867-1934) - Jeune femme à la barque - Huile sur toile signée et datée 1892 en bas à droite - 65 x 92 cm - Usures

Eugène Jules DELAHOGUE (1867-1934) - Young woman at the boat - Oil on canvas signed and dated 1892 on the lower right - 65 x 92 cm - Uses

Lire la suite

Cote et estimations des tableaux de Louis Valtat

Quelle estimation pour un tableau de Louis Valtat ?

Peintre normand, né en 1869, Louis Valtat est le fils du peintre François Victor Valtat, qui jouit lui-même d'une certaine renommée, puisqu'il expose au premier Salon des Indépendants de 1884. Deux ans plus tard, Louis Valtat entre à l'Ecole des beaux-arts et, en 1887, il suit les cours de l'Académie Julian. Il y rencontre le groupe des Nabis, notamment Edouard Vuillard. Après avoir exposé à son tour au Salon des Indépendants en 1863, il installe son premier atelier à Paris. Il exposera dans ce Salon à plusieurs reprises. En 1899, il expose avec d'autres artistes dans la galerie de Paul Durand-Ruel, à l'initiative de Paul Signac. Il fait la connaissance de Renoir, qui l'introduit à Ambroise Vollard. Celui-ci lui achète presque toute sa production. 
A partir de 1900, Louis Valtat expose dans toute l'Europe, jusqu'en Russie. En 1905, il participe à l'exposition Fauves du Salon d'Automne de 1905, avec Manguin, Matisse, Puy et Derain. 
A partir de 1922, Louis Valtat s'installe dans la Vallée de Chevreuse et consacre son temps à cultiver son jardin qui devient son sujet de prédilection. Maximilien Luce lui rend visite et séjourne quelques temps dans sa propriété. Fruits, légumes et fleurs du jardin recouvrent les toiles de Valtat, qui bénéficie d'une reconnaissance officielle croissante. Pendant l'Occupation, Louis Valtat se réfugie dans son atelier à Paris et continue de peindre jusqu'en 1948, date de ses dernières toiles. Il meurt en 1952.

Lire la suite

Albert Lebourg, sur les bords de l'Iton, tableau

Albert-Lebourg-1

Albert Lebourg, sur les bords de l'Iton, tableau, vente aux enchères mercredi 9 décembre

Albert Marie LEBOURG (1849-1928)- Sur les bords de l’Iton - Huile signée en bas à droite - 46 x 63 cm - Provenance : Collection particulière - Atelier de l'artiste - Un certificat de Monsieur François Lespinasse sera remis à l'acquéreur.


Albert Marie LEBOURG (1849-1928)- On the banks of the river Iton - Oil signed lower right - 46 x 63 cm - Provenance: Private collection - Artist's studio - A certificate from Mr François Lespinasse will be given to the buyer.

Lire la suite

Charles Contencin, paysage de montagne, tableau

Charles-Contencin-1

Charles Contencin, paysage de montagne, tableau,VENDU

 

Lire la suite

Charles CONTENCIN (1898-1955) - Lac Cottepens (Sept Laux), Huile sur isorel

Charles CONTENCIN (1898-1955) - Lac Cottepens (Sept Laux), Huile sur isorel

Charles CONTENCIN (1898-1955) - Lac Cottepens (Sept Laux) - Vendu

 

Lire la suite
Mots-clés :

Edouard Cortes, Le Quai du Louvre vers le pont des Arts, tableau

Edouard  Cortes, le quai du Louvre

Edouard Cortes, Le Quai du Louvre vers le pont des Arts, tableau, VENDU

Edouard CORTES (1882-1969)

Lire la suite

DEMANDER UNE ESTIMATION GRATUITE

Glisser-déposer les fichiers ici ou parcourir