Profitons de l'exposition Charles Camoin au musée de Montmartre pour faire le point sur les prix de ses tableaux. 

Le premier thème qui vient à l'esprit est celui de Saint-Tropez. Il y séjournera régulièrement, principalement entre 1945 et 1965. Charles Camoin y peindra le port (de 6.000 à 50.000 €) des vues du village ou du golfe (1.000 à 30.000 €). 

Sur les thèmes méditerranéens, il faut mentionner les tableaux sur le port de Marseille, plus rares mais dont la cote est souvent plus élevée : 20.000 à 150.000 €. 

Changeons totalement de sujet pour aborder celui des Nus. Les prix d'adjudication récents vont de quelques milliers d'euros à 40.000 €. 

Ses "Fleurs" sont moins cotées, même si nous avons vendu un joli bouquet pour 8.000 €. 

De nombreux thèmes furent abordées par l'artiste dont des vues de Paris, datant principalement du début du siècle passé. 

Charles Camoin est souvent apparenté au fauvisme. Il est vrai qu'il a fait partie des artistes ayant exposé au célèbre salon d'automne en 1905 pour lequel Louis Vauxcelles écrivit la fameuse phrase c'est "Donatello chez les fauves". 

Qui plus est, Charles Camoin se qualifiait lui-même de "fauve en liberté". Pour autant, il semble possible de rattacher une grande partie de son œuvre au post-l'impressionnisme par la luminosité et la couleur de ses œuvres ainsi que la douceur de ses sujets. 

Sans plus aller avant dans ce débat artistique, notons simplement que Charles Camoin fut exposé par la plupart des marchands d'avant-garde dont Bernheim-Jeune

Pour conclure, un excellent article a paru dans Connaissance des Arts : "De plaisir en surprise …"