Rodin et Brancusi sont les deux grands sculpteurs qui représentent le mieux le passage du 19ème au 20ème siècle 

“Il ne pousse rien à l’ombre des grands arbres“ 

Phrase célèbre, prononcée en 1907 par Constantin Brancusi en quittant l’atelier d’Auguste Rodin.

 Auguste Rodin est, à cette époque, au sommet de sa gloire : il peut enfin vivre de ses œuvres et les polémiques dues à “l’Age d’Airain“ et au “Balzac“ sont maintenant closes.

Pour l’anecdote, mentionnons ces polémiques : Auguste Rodin fut accusé d’avoir moulé d’après nature l’Age d’Airain. Il fallut trois ans pour que sa réputation fut réhabilitée. Quant à la sculpture de Balzac, Rodin représenta l'écrivain nu, ce qui provoquera l’opprobre des milieux officiels.

Auguste Rodin est considéré, généralement, comme le premier sculpteur moderne ; il est vrai que son audace, ses innovations et son talent, font de lui le premier sculpteur français à s’éloigner du classicisme :  

« Je ne crois pas nécessaire de m’attarder à polir des doigts de pied, des boucles de cheveux ; ce sont là des détails sans intérêt pour moi. Ils compromettent l’idée générale, la grande ligne de mon œuvre. » 

A l’inverse d’Auguste Rodin, Constantin Brancusi est considéré comme le premier grand sculpteur abstrait français.

Nuançons cette assertion :

Tout d'abord, “Brancusi, sculpteur français“ : certes Brancusi est d'origine roumaine ; certes, Brancusi n'obtint la nationalité française que quelques mois avant son décès. Pour autant, il vécut à Paris pendant plus d'un demi siècle. 

Ensuite "abstrait" Constantin Brancusi ne s'est jamais considéré comme un sculpteur abstrait : ses œuvres sont épurées, stylisées, certes ; mais elles ont toutes un lien avec la réalité : “L'Oiseau dans l'espace“, “le Baiser“, “la Muse endormie“, “la Colonne sans fin“, "le Phoque “ … 

Bien que certaines de ses œuvres rappellent Braque ou Picasso, Constantin Brancusi ne s'est jamais, non plus, considéré comme un sculpteur cubiste. 

Pour conclure, si l'on considère que Constantin Brancusi est le premier grand sculpteur du XXème siècle, Auguste Rodin reste LE grand sculpteur français. 

Alors, qu'en est-il de leurs cotes respectives en ventes aux enchères ?

Pour l'un comme pour l'autre, les prix d'adjudication de leurs sculptures atteignent plusieurs centaines de milliers d'euros, voire plusieurs millions d'euros. 

Pour l'un comme pour l'autre, des ré-éditions ont été réalisées. Bien évidemment, leurs estimations sont bien moindres : quelques milliers d'euros lorsqu'elles ont été éditées régulièrement. 

Ainsi, si vous souhaitez connaître l'estimation de votre sculpture d'Auguste Rodin ou de Constantin Brancusi, n'hésitez pas à demander une estimation gratuite