Brassai-1

Brassai, par delà sa célébrité, qui était-il ?

Brassaï, né Gyula Halász en 1899 en Autriche-Hongrie, est un photographe franco-hongrois. A l’âge de quatre ans, il déménage avec sa famille à Paris. Ensuite, il se forme à l’Université hongroise des beaux-arts de Budapest. Durant la Première Guerre mondiale, il sert son pays.

En 1920, il déménage à Berlin afin de poursuivre ses études à l’Ecole supérieure des beaux-arts de Berlin. En parallèle, il débute sa carrière de journaliste. En 1924, il déménage à Montparnasse, où il côtoie de nombreux artistes tels que Robert Desnos ou Jacques Prévert, pour lequel il illustrera Paroles. Ce n’est qu’en 1929 que le photographe utilise pour la première fois le pseudonyme Brassaï.

A travers son objectif, il parvient à saisir les différents aspects de Paris nocturne lors de nombreuses promenades. Il dégage le romantisme de Paris par des clichés tels que La dispute, couple s’embrassant dans un bistrot, sur St. Denis, datant de 1931. Il apporte un charme au vide de la capitale comme en témoigne la photographie Hôtel Boulevard de Clichy ou les représentations des prostituées telle que la Prostituée, 20 rue de Lappe, Paris 11ème, datant de 1932. En outre, il apprécie photographier des scènes mondaines comme la Soirée de Gala chez Maxim’s. De plus, il conçoit de nombreux portraits d’artistes, tels que celui de Salvador Dalí de 1932. Sa démarche oblige les modèles à fixer l’objectif afin de rendre le portrait naturel et de saisir la solitude du regard face à l’appareil. Il réalise également des photographies de mode à succès pour des journaux ou de grandes marques telles que Christian Dior.

En 1932, Brassaï publie son recueil de photographies Paris de nuit, le rendant célèbre. Par ailleurs, il débute sa série Graffiti, qu’il ne termine qu’en 1960. Il s’agit de nombreuses photographies de graffs à Paris. Il déclare trouver les murs très intéressants lors de ses nombreuses balades à Paris en raison de leurs dessins clandestins, souvent collectifs, mélangés aux fissures du mur et transformés avec le temps. Pablo Picasso trouvait cette série incroyable puisqu’elle permet de donner un caractère permanant à une œuvre temporaire. En 1963, Brassaï abandonne sa carrière de journaliste.

En 1970, ses œuvres sont pour la première fois personnellement exposées aux Rencontres d’Arles. Durant cette décennie, il conçoit de moins en moins de photographies jusqu’à sa mort, en 1984.

Article rédigé par Sophie Couturier

Sources : Wikipédia - Artprice - Beaux Arts - Ina

Si vous possédez une photographie originale ou un tirage argentique de Brassai, expertisez.com reste à votre disposition pour vous communiquer gratuitement une estimation, en remplissant le formulaire ci-dessous.