.

Cote et estimation d'un tableau d'Henry Moret

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Quelle est la cote de l'artiste Henry Moret ?

Revenons quelques instants sur quelques éléments de biographie : 

Henry Moret est né à Cherbourg le 12 décembre 1856 dans une famille bourgeoise. A partir de 1876, il suit des études classiques à l’Ecole des Beaux Arts à Paris dans l’atelier de Lehmann et à l’Académie Julian dans l’atelier de Laurens.

Il expose pour la première fois au Salon en 1880 une scène de plage bretonne. Après avoir effectué son service militaire à Lorient, il se fixe au Pouldu en 1881 et envoie chaque année des tableaux au Salon des Artistes Français et présente des sujets bretons en 1881, 1882, 1883 et 1886. Aucune de ces œuvres n’a cependant pour sujet Pont-Aven où sa présence n’est pas attestée avant 1888.

En 1888, il fait à Pont-Aven la connaissance de Gauguin dont il devient le familier, faisant avec Laval, Bernard et Chamaillard, bande à part à l’auberge Gloanec où le groupe est péjorativement traité « d’impressionnistes » par les autres artistes. Il est de ces artistes qui échangent des peintures avec Van Gogh à Arles et il reçoit le tableau Les chardons (de la Faille n°447) que Seguin se rappellera avoir vu dans la maison de Kerluen, capitaine du port et maître d’escrime dont Moret a peint le portrait. Cette même année, Gauguin lui dédicace une marine à l’ami Moret au verso du Sabotier. En 1889, il rejoint Gauguin, Filiger, Seguin et Meyer de Haan au Pouldu à l’auberge de Marie Henry mais n’apporte pas sa contribution à la décoration des lieux. En 1890, il séjourne encore au Pouldu et rencontre Maufra ; c’est le début d’uen grande amitié qui durera toute leur vie. En 1894, Moret loge au Pouldu puis à Doëlan, infatigable il sillonne le littoral qu’il peint inlassablement. Il expose avec ses amis chez Le Barc de Boutteville aux 7è et 8è expositions des Peintres Impressionnistes et Symbolistes.

En 1895, il entre en relation avec Durand-Ruel qui commence à lui acheter une part importante de sa production et lui consacre une exposition à Paris en 1898. En 1896, il est installé à Doëlan après une année passée à Groix. En 1903, il séjourne à Châteaulin avec ses amis Chamaillard et Seguin. Il épouse Céline Châtenet en 1910 ; le peintre Chamaillard est son témoin. En 1912, il parcourt les côtes de la Manche.

Il meurt à Paris, prématurément en 1913.

Le style personnel de Henry Moret consiste en une symbiose entre la forme synthétiste et la facture impressionniste. Cette formule originale durera jusqu’en 1900 puis l’artiste retournera progressivement à l’impressionnisme. Source

Henry Moret, un artiste qui a la cote !

Les tableaux de l'artiste peintre Henry Moret séduisent toujours aujourd'hui les collectionneurs. La représentation de la Bretagne sous toutes ses formes sauvage invitent les enchérisseurs à se battre aux enchères.

La récolte des Goémons est un très beau tableau de grandes dimensions 70 x 100 cm qui a été adjugé 92.000 euros sur une estimation de 70.000 à 90.000 euros.

Il faut savoir qu'en vente aux enchères lorsque les estimations sont attractives, la vente aux enchères attire alors bien plus d'acquéreurs potentiels qui se laissent glisser dans le feu des enchères.

Un autre tableau qui confirme cet exemple : Henry Moret y a représenté des personnages sur une côte rocheuse bretonne sur un format de 50 x 61 cm . Le tableau a été estimé 30.000 à 40.000 euros. Après une jolie bataille aux enchères, nous avons pu voir cette toile adjugée 62.000 euros.

Si vous possédez un tableau d'Henry Moret, nos experts sont à votre disposition pour estimer gratuitement votre tableau. Bénéficiant d'un bureau aux Etats Unis, nous sommes en contact avec les acheteurs les plus pertinents du marché. Nous organisons une vente aux enchères par mois spécialisée en tableaux, sculptures modernes et contemporains.

b2ap3_thumbnail_Henry-moret-estimation.jpg

Demander une estimation gratuite
1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

 

 Vente aux enchères

Catalogue et inscription 

Mercredi 14 octobre- 16 h

Adjugé 5.900 euros 

Paul Durand Ruel, le pari de l'impressionnisme
Blog
Paul Durand-Ruel, les impressions de Mathilde L'intitulé de l’exposition est merveilleusement bien ...