frenes

Pierre Dimitrienko, coquillage, marbre

Pierre Dimitrienko, coquillage, marbre

Pierre Dimitrienko, coquillage, sculpture, vente aux enchères, mercredi 18 mai 2016 à 15 heures 

VENDU

N°35

Lire la suite

Pierre Dimitrienko, petit fusillé bleu, tableau

Pierre Dimitrienko, petit fusillé bleu, tableau

Pierre Dimitrenko, petit fusillé bleu, tableau, vente aux enchères publiques mercredi 18 mai à 15 heures

VENDU

N°24

Pierre DIMITRIENKO (1925-1974)

Lire la suite

Pierre Dimitrienko, gestualité et expression

Pierre Dimitrienko, gestualité et expression

Pierre Dimitrienko, gestualité et expression

Dans la France des années 1950, la peinture est à l'abstraction. La nouvelle école de Paris, avec Jean Bazainecomme chef de file, regroupe les peintres Maurice Estève,Charles LapicqueJean Le MoalAlfred ManessierPierre Tal Coat, entre autres, et elle est soutenue par deux historiens de l’art, Bernard Dorival et Pierre Francastel. Pierre Dmitrienko s’y insère naturellement. En 1948, il fait partie du groupe Mains éblouies qui réunit la plupart des jeunes artistes abstraits et expose à la galerie Maeght. Au sein du groupe, Dmitrienko apporte quelque chose de personnel, un sens du sacré venu, peut-être, de la religion orthodoxe. Plus tard, il nommera certaines de ses toiles Icônes.

Lire la suite
1000 caractères restants
Ajouter les fichiers