frenes

Marcel Duchamp au Centre Pompidou, impressions

marcel-duchamp-exposition-estimation

Marcel Duchamp : La peinture, même.

Au centre Georges Pompidou du 24 septembre 2014 au 5 janvier 2015, est exposé Marcel Duchamp, l’une des figures artistiques les plus emblématiques du 20ème siècle.

Cette exposition dévoile une nouvelle lecture de son œuvre, et met en avant l’une des caractéristiques particulières de l’artiste : sa rupture avec la peinture.

Duchamp a souvent été perçu comme celui qui a tué la peinture.

Au contraire, l’exposition a pour but de remettre en cause cette idée, pour se poser une question : comment a-t-il renouveler la peinture ?

Ce but est-il réussi ? J’ai un doute.

La rétrospective est divisée en différentes salles qui elles-mêmes catégorisent les styles et mouvements choisis durant la vie de Marcel Duchamp : cubisme, fauvisme, mouvement italien...

C’est assez surprenant car ce côté artistique n’est pas autant connu que son « Nu descendant les escaliers ». Hors, sa période Cézanne est plutôt agréable.

Mélangées à ses peintures, se trouvent les œuvres des peintres qui ont influencé l’artiste : Bocklin, Redon, Cézanne... Ces grands artistes sont mis en parallèle avec Duchamp, et se fondent dans le décor. Les choix sont parfois pertinents, comme le parallèle entre « Nu descendant les escaliers » de Duchamp et « Enfant courant sur un balcon » de Giaccomo Balla. L’effet de style et la recherche du mouvement se rapprochent fortement, ce qui est assez intéressant.

En revanche, pour la plupart des œuvres des artistes extérieurs, la compréhension est dure. On se demande pourquoi certains sont présents dans l’exposition. Ce qui peut rattraper de justesse ce choix de tableaux, ce sont les citations de Duchamp dans les cartels, pour expliquer en quoi cette œuvre l’a influencé. Par exemple, un tableau du 17ème siècle l’a inspiré pour trouver la couleur de la chair de sa mariée dans « Le Grand Verre ».
En parlant de cette œuvre, « Le Grand Verre » est le fil conducteur. Dans chacune des explications, ce travail, qui est le plus important de la carrière du peintre, est cité. Toutes étapes, évolutions dans le style de Duchamp expliquent pourquoi il atteint le sommet avec « Le Grand Verre ». Mais, sachant que cette œuvre est attendue depuis la première salle, on se demande pourquoi le commissaire d’exposition a choisi de mettre un grand tableau derrière « Le Grand Verre ». Sachant qu’il est transparent, on ne voit pas clairement « Le mariée mise à nue par ses célibataires, même ». Ce choix est très paradoxal.

La direction prise de l’exposition est intelligente car on observe très bien que Duchamp n’a pas tué la peintre mais l’a bien faite évoluer. Le parallèle entre le titre « La mariée mise à nue par ses célibataires, même » et le nom de l’exposition « La peinture, même » est un clin d’œil pour signifier que « Le Grand Verre » est la conclusion du travail de Duchamp.

Avec l’impression d’un bazar et de voir plus d’œuvres d’artistes qui ne sont pas Marcel Duchamp, cette exposition n’est pas obligatoire. Loin de là. 

Si vous possédez une oeuvre de Marcel Duchamp, notre maison de vente aux enchères vous communique gratuitement une estimation en ligne, vous permettant d'évaluer à sa juste valeur votre tableau. Nous vous proposons ensuite une assistance pour la vente de votre tableau, bénéficiant des conseils de nos experts. Notre cabinet intervient également dans le cadre de succession, de partage, et d'assurance.

 

duchamp-grand-verre-expertisez.com

 

 

Articles en rapport

DEMANDER UNE ESTIMATION GRATUITE

Glisser-déposer les fichiers ici ou parcourir