frenes

Pierre Alechinsky, cobra

pierre-alechinsky-estimation-expertise Pierre Alechinsky

Pierre Alechinsky, quelles cote et estimation sur le marché des ventes aux enchères ?

Ce que l'on trouve le plus communément en vente aux enchères publiques sont les estampes de Pierre Alechinsky. Lithographies, eau-forte, aquatintes, les prix varient de quelques centaines d'euros à quelques milliers d'euros.

Les dessins, aquarelles, oeuvres sur papier sont adjugées en vente aux enchères entre 4.000 et 40.000 euros, la plupart se situant en deçà de la barre des 10.000 euros.

Quant aux peintures, beaucoup d'acryliques sont à l'actif de Pierre Alechinsky. Très convoités des amateurs pour cette figure incoutournable du mouvement Cobra, les derniers résultats oscillent entre 80.000 et 180.000 euros. 

Notons que les oeuvres sur papier contrecollées sur toile n'atteignent pas les prix des tableaux, les adjudications timides ne dépassent guère 25.000 euros.

Vous possédez un tableau, un dessin de Pierre Alechinsky ? Vous souhaitez vendre un tableau,  un dessin de Pierre Alechinsky ? Nos experts sont à votre disposition pour vous communiquer gratuitement une estimation de votre tableau, dessin ou estampe d'Alechinsky

 

L’artiste peintre et lithographe belge Pierre Alechinsky naît le 19 octobre 1927 à Bruxelles.

 Pierre Alechinsky étudie de 1944 à 1948 l’illustration du livre et la typographie, à l’École Nationale Supérieure d’Architecture et des Arts Décoratifs La Cambre à Bruxelles.

En 1945, il découvre les oeuvres de Michaux, de Jean Dubuffet et des surréalistes. C’est également le début de son amitié avec le critique d’art Jacques Putman. Pierre Alechinsky commence à peindre en 1947 et devient membre du groupe Jeune Peinture belge, avec notamment Louis Van Lint, Jan Cox et Marc Mendelson. La même année a lieu sa première exposition de peintures au sein de la galerie Lou Cosyn de Bruxelles.

Dès 1949 Alechinsky s’implique dans le groupe CoBrA (pour COpenhague, BRuxelles et Amsterdam) avec notamment Karel Appel, Christian Dotremont et Asger Jorn. Il participe à la première grande exposition du mouvement au Stedjelijk Museum d’Amsterdam et participe activement à la réalisation de la revue.

En 1951, année de la fin du mouvement CoBrA, Pierre Alechinsky s’installe à Paris. Il expérimente de nouvelles techniques de gravure à L’Atelier 17 dirigé par Stanley William Hayter en 1952. Il se lie d’amitié avec Giacometti, Bram van Velde, Victor Brauner et correspond avec le calligraphe Shiryu Morita de Kyoto.

En 1954, Alechinsky fait la connaissance du peintre chinois Wallace Ting, qui jouera un grand rôle dans le développement de son oeuvre. La même année se déroule la première exposition personnelle de l’artiste à Paris, Galerie Nina Dausset. À Kyoto, en 1955, Alechinsky tourne un film documentaire intitulé Calligraphie Japonaise. Sa première grande exposition a lieu au Palais des Beaux-arts de Bruxelles. En 1958, il entre au Comité directeur du Salon de Mai et y reste jusqu’en 1970. Il expose au sein de la Galerie Espace d’Amsterdam. Il y exposera 9 fois jusqu’en 1998. En 1959, Alechinsky, invité par Asger Jorn et Paolo Marinotti, participe à Vitalità nell’art au Palazzo Grassi de Venise.

En 1960 débute la série des dessins sur les pelures d’oranges. L’artiste commence à récolter des papiers anciens. En 1961, Alechinsky effectue son premier voyage aux États-Unis pour participer au Pittsburgh International Show. Il expose des encres et des peintures au Stedelijk Museum d’Amsterdam et au Kunstring de Rotterdam. En 1962, il commence à exposer régulièrement à la Lefebre Gallery à New York et à la Galerie de France à Paris. Il réalise des « dessins-mots » avec Christian Dotremont.

En 1963, Pierre Alechinsky installe un nouvel atelier à Bougival. En 1964, il invite Alberto Gironella à travailler dans son atelier à Paris. C’est aussi l’époque des premiers travaux lithographiques avec Peter Bramsen

En 1965, il s’initie à la peinture acrylique avec Wallace Ting à New York. A Central Park, il réalise sa première peinture acrylique à « remarques marginales ». Il apprend à maroufler lui-même les papiers. Pierre Alechinsky effectue son premier voyage au Mexique et expose des encres et des peintures à l’Arts Club de Chicago. Il rencontre Rufino Tamayo. En 1966, André Breton choisit « Central Park » pour la XIe et dernière exposition internationale du Surréalisme.

Source : moreeuw.com

Voir la vidéo Pierre ALECHINSKY 2010 

Tableaux vendus par Expertisez.com

Pierre Alechinsky,sage, tableau

Pierre Alechinsky, jamais plus, tableau

Pierre Alechinsky, l’Arbre de Monsieur Brandmuller, tableau

Retrouvez tous nos résultats en vente aux enchères publiques usr notre site encherissez.com

 

 

Articles en rapport

DEMANDER UNE ESTIMATION GRATUITE

Glisser-déposer les fichiers ici ou parcourir