.

Ernest Gabard, le plus grand artiste béarnais

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Ernest Gabard, le plus grand artiste béarnais

 

      Ernest Gabard est un sculpteur, aquarelliste, et peintre né à Pau, dans la province de Béarn, en 1879, et décédé en 1957 dans le même lieu.

     Orphelin, il rêve depuis toujours d’être sculpteur. A 17 ans, il déménage à Paris pour étudier à l’Ecole des Beaux-Arts. Durant son séjour à la capitale, il fréquente l’atelier du sculpteur Auguste Rodin qui donne au béarnais quelques conseils sur ses œuvres. Cette rencontre l’a grandement influencé dans la conception de ses sculptures. Il utilise encore d’autres techniques telles que l’aquarelle, le dessin, la peinture, la pierre, ou encore le bois.  Il retourne ensuite vivre à Pau. Certaines de ses œuvres y sont exposées, comme la sculpture La Fontaine aux Enfants. En 1907, Gabard s’inspire de la province de son enfance dans la conception du personnage de bande dessinée humoristique Caddetou, représentant un paysan naïf issu de Béarn à la fin du XIXème siècle. Il le dessine d’abord sous forme de cartes postales. Il réalise ensuite 25 planches de Caddetou afin de les réunir dans un album, qui connaît un grand succès. Il réalise encore cinq autres albums sur ce paysan. En 1909, sa passion pour l’aviation le pousse à dessiner le dernier album sur l’aéronautique.

b2ap3_thumbnail_Caddetou_velocipede-1.jpg

Au début des années 1910, il conçoit des affiches, sculptures, coupes, et trophées sur ce thème.

b2ap3_thumbnail_250px-Schneider_Trophy_2006-2.jpg

La Coupe Schneider, autrement appelée Trophée Schneider (1911-1912), sculpture art nouveau en bronze et argent

Par ailleurs, il travaille dans l’art religieux. Durant la Première Guerre mondiale, il est appelé au front. Toutefois, il ne s’arrête pas de travailler. En effet, il peint dans un carnet 42 petites aquarelles relatives à la vie des poilus. Elles témoignent d’une grande humanité de l’artiste.

b2ap3_thumbnail_download.jpg

Le Pinard est sauf, carte postale

     Après 1918, Ernest Gabard conçoit une plaque commémorative et plusieurs monuments aux morts dans sa région natale. Ces derniers expriment une vision pacifiste à la guerre.

b2ap3_thumbnail_a-assat-ernest-gabard.jpg

La Pleureuse d’Assat

Il continue également de travailler dans l’art religieux, où il produit des sculptures et des aménagements pour des églises.

     Dans sa vie, Ernest Gabard a réalisé environs 600 œuvres.

b2ap3_thumbnail_download-1.jpg

Sources

Si vous possédez une oeuvre par Ernest Gabard, nos experts sont à votre disposition pour vous communiquer gratuitement une estimation sans aucun engagement de votre part.

Article rédigé par Sophie C. 

Mots clés: Ernest Gabard
Demander une estimation gratuite
1000 caractères restants
Ajouter les fichiers

 

 Vente aux enchères Live

Mercredi 3 juin 16 h

Maintenue

 

Frais de stockage gratuits et lignes téléphoniques pour enchérir sur demande 

[email protected] 

Eli et Edythe Broad collectionneurs ouvre leur musée
Blog
Los Angeles accueille un nouveau musée d'art contemporain Le couple de philanthropes Eli et Edythe ...